Presse

“Guy Carbillet est un pâtissier hors pair qui a aussi la bonne idée de nous préparer d’affriolants desserts glacés à l’image du Mangrador, une crème glacée mangue, avec pignons caramélisés, coulis de framboise gélifié et crème glacée vanille. Mais peut-être serez vous davantage Dame de Vergy : c’est à dire sorbet framboise-groseille, parfait vanille, griottes et coulis de mûres. Et le choix ne s’arrête pas là côté desserts glacés… Sinon, la maison Carbillet nous régale aussi avec ses vacherins glacés (fraise, framboise, cassis ou chocolat) et avec des glaces moulées qui se déclinent dans de nombreux parfums. Ainsi, en sorbets, outre les classiques vous trouverez les parfums suivants : banane, citron basilic, litchi pétales de rose et pêche de vigne. En crèmes glacées, parmi les parfums les plus originaux on a relevé (et testé !) cannelle, speculoos, caramel au beurre salé, pistache torréfiée… Miam !” (Petit Futé)

 

“Guy Carbillet régale les Dijonnais depuis plus de trente-deux ans. Secondé par son fils, il continue de réaliser quotidiennement les desserts et chocolats qui ont bâti sa renommée: le Chocolat (meringue et ganache chocolat), Le Moctézuma (mousse au chocolat noir et praliné croustillant),la Demoiselle de Bourgogne (praliné, amandes, noisettes, nougatine et chocolat noir)… A l’occasion des fêtes, il promet quelques nouveautés, dont une bûche au chocolat noir et confit de griottes, une mousse fraise-citron et deux chocolats, l’un à la fève tonka, l’autre à la pâte d’amandes, orange et ganache au poivre long.” (L’Express, 08/12/2005)


“Chez les Carbillet, le chocolat est une passion que l’on se transmet de père en fils. Alexandre Carbillet est devenu à son tour chocolatier et propose notamment sa recette exclusive, appelée Première signature, pour laquelle il choisit les meilleurs chocolats noirs et masses de cacao. Basé sur trois notes principales (fruitée, cacaotée, aromatique), ce chocolat est un délice de saveurs, qu’il décline en bonbons, en tablettes, et en glaces. Pour le reste, les recettes du père et du fils se mélangent. Ainsi les chocolats sont au praliné ou à la ganache, noirs ou au lait, et garantis 100% pur beurre de cacao. Avec des spécialités bien sûr, telle la Demoiselle de Bourgogne, un mélange de praliné aux éclats d’amandes, de noisettes et de nougatine, enrobé de chocolat noir. Côté entremets, les pures créations volent la vedette aux pâtisseries traditionnelles. Ainsi, le Maxim, à la mousse de chocolat noir légère et framboises, ou encore la Fleur de Guérande, à la mousse de chocolat au lait et coulis caramel au beurre salé, sont une pure merveille. Les gâteaux, à la décoration très travaillée, sont aussi beaux à voir qu’ils sont bons à manger ! Et si ce n’est pas conseillé pour la ligne, cela a le mérite d’être bon pour le moral. On aime : la décoration à la fois chic et chaleureuse du  lieu.” (Dijonscope, 23/11/2009)

 

“Dans un décor haut en couleurs, à la foi baroque et très contemporain, des vendeuses souriantes vous conseillent sur les différentes réalisations de Guy Carbillet, le fondateur de la maison, et de son fils Alexandre. Ce dernier a ouvert l’enseigne de la rue des Forges après avoir longtemps travaillé auprès de son père Guy Carbillet, un maître artisan dont la pâtisserie est située rue de la Préfecture (cette boutique recèle aussi des douceurs raffinées qui sauront vous revigorer si vous sortez lessivé d’une réunion soporifique de 4h !). Chez Carbillet, les préparations sont colorées et extrêmement appétissantes. La maison possède un large choix de chocolats dont la demoiselle de Bourgogne. Et en pâtisseries ? Parmi les spécialités stars qui ont assis la renommée de la maison, il faut goûter le moctézuma (du nom d’un empereur aztèque) : grand classique incontournable, c’est une mousse chocolat noir praliné croustillant. Mais il serait dommage de passer à côté du maracaibo ou du soufflé aux pommes. Que faire ? Revenir et découvrir à l’occasion le pâté en croûte maison, les macarons et les autres petits-fours.” (Petit Fûté)

 

L’été venu, nous sommes nombreux à faire la queue devant la chocolaterie Carbillet. Deux congélateurs sont sortis devant la boutique. Nous sommes évidemment là pour les glaces maison. Parce qu’en plus des pâtisseries et des chocolats, c’est une autre spécialité des Carbillet. Les glaces et sorbets sont faits artisanalement avec des fruits du terroir, comme la glace à la fraise élaborée avec des fraises de Bourgogne. La boule coûte 1,90 €. Nous aimons venir ici découvrir les dernières innovations maison. A l’été 2010, nous avons ainsi pu goûter la fraise provençale, un mélange de fraise, menthe, basilic ou encore huile d’olive. Nous avons apprécié le fait qu’on nous la fasse goûter alors qu’il n’en restait plus assez pour nous en vendre une boule. Autant vous dire qu’on a plus qu’apprécié l’accueil. Parmi les saveurs que nous vous conseillons : la citron-basilic.(Petit Futé)
Contact | Presse | Mentions légales | Conception et Réalisation :